dcsimg
Informations complémentaires concernant la vidéo
Maintenant que vous venez de visionner la vidéo, vous pouvez parcourir les rubriques
ci-dessous afin d’approfondir et de compléter le contenu de la vidéo.
HYGIÈNE DE VIE
ET CANCER

Garder une “bonne” alimentation et une activité physique quotidienne n’est pas toujours facile pendant la maladie. Vous trouverez sur cette fiche quelques conseils utiles pour vous aider dans votre quotidien.

Les 4 points essentiels à surveiller :

Le poids
Pesez-vous une fois par semaine.
Pesez-vous un jour sur deux en cas de déshydratation (diarrhée, vomissements).
Notez le poids sur un calendrier ou un carnet.
Alertez votre équipe soignante si votre poids varie rapidement ou régulièrement. Une perte d’appétit entraîne presque toujours une dénutrition :
Veillez à la quantité et à la variété de l’alimentation,
Ne sautez pas de repas (mangez en moyenne 4 fois par jour).
En cas de besoin, n’hésitez pas à en parler à votre équipe soignante, elle pourra vous orienter vers un diététicien.


L’hydratation
Veillez à une bonne hydratation : tout au long de la journée (au cours et en dehors des repas), prévoyez des petites bouteilles d’eau plus faciles à manipuler. Sachez reconnaître les signes de déshydratation notamment en cas de diarrhée ou de vomissements : bouche sèche, fatigue, maux de tête, fièvre.
Alimentation
Pourquoi est-il important de bien s'alimenter ?
Le traitement d’un cancer peut occasionner des épisodes de vomissement ou des douleurs qui coupent l’appétit. Il peut également causer une perte de goût. Une anorexie (perte de l’appétit) peut s’observer au cours de la maladie.


En cas de perte de goût :
Relevez les saveurs avec du citron, des herbes aromatiques (inutile de sucrer et de saler davantage).
Privilégiez une alimentation ni trop chaude, ni trop froide.
Supprimez les aliments ou les modes de cuisson dont l’odeur peut déclencher des nausées (choux, friture…).
Si besoin, augmentez l’onctuosité d’une préparation culinaire.


En cas d’anorexie (perte de l’appétit) :
Consommez des aliments qui stimulent l’appétit tels que les jus de fruits (en quantité limitée).
Privilégiez les bouillons et les sorbets.

Variez suffisamment l’alimentation et prenez le temps de manger et de bien mastiquer les aliments.
Favorisez les repas énergétiques.


Signalez à votre équipe soignante toute perte brutale d’appétit.
Si besoin, des compléments nutritionnels pourront vous être proposés et/ou une consultation avec un diététicien.


Bien-être et cancer

TÉLÉCHARGER
Idées recettes

TÉLÉCHARGER


Maintien d’une activité physique
Pourquoi il est important d'avoir une activité physique sous traitement ITK ?
Tuto exercices physiques sous traitement ITK
Alterner activité physique et repos a souvent des effets bénéfiques sur la fatigue.
Quand cela est possible, des exercices modérés, mais réguliers et quotidiens (1/2 heure/j) comme la marche, la bicyclette, des exercices de gymnastique… peuvent diminuer le stress et la fatigue.
L’activité physique a un effet positif sur le moral, stimule l’appétit et limite l’anorexie.




Bien-être et cancer

TÉLÉCHARGER
Activité physique

TÉLÉCHARGER


PRISE EN CHARGE
DES PROBLÈMES CUTANÉS

Les traitements anticancéreux comme la radiothérapie, la chimiothérapie ou les thérapies ciblées peuvent être responsables d’effets secondaires cutanés. Vous devez contacter immédiatement votre médecin lorsque survient ce type d’effets secondaires.

Vous pouvez également vous reporter à la notice de votre traitement anticancéreux pour plus d'informations et connaitre les autres effets indésirables possibles de votre traitement.

Certains effets secondaires cutanés peuvent être évités ou moins sévères si l’on commence par respecter des mesures simples avant l’apparition des symptômes. Les suggestions suivantes peuvent vous aider à prévenir l’apparition des effets cutanés et réduire leur intensité.

Protégez votre peau
En début de traitement, il est conseillé d’utiliser des crèmes hydratantes sur la peau 2 fois par jour, le matin après une douche et le soir avant de se coucher.
Utilisez de préférence des produits non irritants (huile de bain ou de douche, savon surgras ou savons doux, shampoing anti-pelliculaire).
Portez des vêtements confortables peu serrés.
Évitez les lotions contenant de l’alcool qui assèchent la peau.
Évitez les douches chaudes.
Ne vous lavez pas plus de 2 fois par jour et utilisez des serviettes douces pour éviter une irritation de la peau.
Évitez l’exposition au soleil.
Utilisez une crème solaire à indice de protection élevé.


Le syndrome main-pied
Tuto suivre et prendre soins des mes mains et mes pieds sous traitement ITK
Le syndrome main-pied est un effet secondaire cutané qui se caractérise par des zones de peau sèche et épaisse au niveau des mains et des pieds.

Pour améliorer votre confort et contribuer à prévenir l’apparition de ces symptômes, la règle des 3C peut-être appliquée : contrôler, conforter et couvrir.

Contrôler les cornes des pieds. Si vous avez des zones de peau sèche et épaisse, procédez à un décapage très doux. Une séance de pédicure douce est conseillée. Conforter les zones à risque par des crèmes hydratantes pour garder une peau saine
et prévenir les cornes.
Couvrir les zones de frottement par :
des chaussettes en coton
des semelles absorbant les chocs.
Des chaussures légères peuvent être utilisées.
Contrôler les cornes des pieds. Si vous avez des zones de peau sèche et épaisse, procédez à un décapage très doux. Une séance de pédicure douce est conseillée.
Contrôler les zones à risque par des crèmes hydratantes pour garder une peau saine et prévenir les cornes.
Couvrir les zones de frottement par :
des chaussettes en coton
des semelles absorbant les chocs.
Des chaussures légères peuvent être utilisées.


N’hésitez pas à reporter vos effets secondaires cutanés et leurs intensités sur un carnet et à consulter votre médecin.


La règle des “3C”
Contrôler les pieds
(cornes, callosités)
Cornes
Conforter les zones
à risque
Shampoing
anti-pelliculaire
Crème
Couvrir les zones
de frottement
Vêtements
confortables
Gants latex,
chaussures
Contrôler les pieds
(cornes, callosités)

Cornes
Conforter les zones
à risque

Shampoing
anti-pelliculaire

Crème
Couvrir les zones
de frottement

Vêtements
confortables

Gants latex,
chaussures


PRISE EN CHARGE
DE L'HYPERTENSION ARTÉRIELLE

L’hypertension artérielle (HTA) est un effet indésirable fréquemment observé lors de la prise de certains médicaments anticancéreux.

Cette fiche fournit quelques recommandations de prévention et de prise en charge de l’HTA afin d’éviter son aggravation.

Vous pouvez également vous reporter à la notice de votre traitement anticancéreux pour plus d'informations et connaitre les autres effets indésirables possibles de votre traitement.

L’HTA est généralement contrôlée par les médicaments antihypertenseurs classiques.

Conseils hygiéno-diététiques
Prise d'un traitement ITK au quotidien
Limitez la consommation de sel :
Une consommation trop élevée de sel a des effets négatifs sur la santé et peut augmenter votre tension artérielle.

Comment réduire la consommation de sel :
Lorsque vous cuisinez ou cuisez des aliments, il est préconisé de limiter le plus possible l’ajout de sel dans les préparations.

N’oubliez pas de goûter les plats avant de saler ou de resaler les aliments ou préparations alimentaires.


Certains aliments trop riches en sel sont à éviter : plats préparés à l’avance, charcuterie, chips, biscuits apéritifs, pizzas... Pour manger moins salé, il est important d’apprendre à regarder les étiquettes des produits et à comparer les teneurs en sel. Privilégiez les eaux minérales qui ont la plus faible teneur en sodium.


En moyenne, nous consommons environ 8 à 9 g de sel par jour alors que 5 à 6 g sont suffisants. On retrouve environ 1 g de sel (soit 1/5 de la consommation quotidienne recommandée) dans :

une rondelle de saucisson
une poignée de biscuits apéritifs ou de chips
le tiers d’un sandwich
un bol de soupe industrielle
4 tranches de pain
une part de pizza

Pratiquez une activité physique régulière, adaptée à votre état physique.
Limitez la consommation d’alcool à moins de 3 verres de vin (ou équivalent) par jour chez l’homme et 2 verres de vin (ou équivalent) par jour chez la femme.
Arrêtez le tabac.
Mangez équilibré en limitant les aliments riches en graisses (charcuteries, beurre, pâtisseries, produits frits ou panés…). Cependant, si vous souffrez de diarrhée, un autre régime alimentaire doit être mis en place.


Conditions de mesure
Pourquoi il est important de prendre sa tension artérielle ?

Comment prendre sa tension artérielle seul ?
Il est important que la pression artérielle (PA) soit surveillée régulièrement et plus particulièrement en début de traitement, par un professionnel de santé ou par automesure.

Contrôlez dans la mesure du possible votre PA, et si besoin consultez votre médecin,
il pourra mettre en place un traitement antihypertenseur. Votre médecin oncologue pourra être amené à modifier la dose de votre anticancéreux.

Voici les conditions de mesure à respecter :
Asseyez-vous plusieurs minutes dans une pièce calme avant de commencer la mesure.
Assurez-vous que les mesures ont lieu avant la prise des médicaments.
Pratiquez, matin et soir, une mesure.
Une tension est considérée comme normale quand elle est inférieure à 140/90 mmHg.
Si elle est supérieure, contrôlez la mesure 3 fois de suite à 5 minutes d’intervalle, matin et soir, pendant 3 jours.

N’hésitez pas à reporter vos mesures sur un carnet et à les montrer à votre médecin.


Traitement
Un traitement antihypertenseur peut être instauré par le médecin pour stabiliser la pression artérielle. Avant l’instauration d’un traitement antihypertenseur, précisez à votre médecin vos autres traitements en cours afin d’éviter les interactions médicamenteuses.

PRISE EN CHARGE
DE LA FATIGUE

La fatigue peut avoir un impact important dans votre quotidien et limiter votre activité physique et intellectuelle.

Elle peut avoir différentes causes (maladie, effets secondaires d’un traitement, déséquilibre alimentaire).

La fatigue est souvent invalidante : des activités simples comme préparer un repas, monter un escalier, faire le ménage, se laver, s’habiller, parler, lire, prendre une décision, deviennent de vraies épreuves.

La fatigue doit être prise en charge afin d’améliorer la qualité de vie des patients concernés par ce symptôme.

Quelques conseils pour la vie de tous les jours
Fixez des priorités quotidiennes et hebdomadaires.
Établissez régulièrement la liste des tâches à effectuer le jour suivant en donnant la priorité aux activités qui font plaisir.
Faites la part des choses entre ce qui est accessoire et ce qui ne l’est pas.
Tenez compte de votre rythme personnel (anticiper les moments de fatigue au cours d’une journée).

Se reposer
Gérez la durée du repos pour continuer à bien dormir la nuit (se coucher et se lever à heures fixes).
Sachez accepter votre fatigue et prenez du repos au moment où vous en avez besoin.
S’autoriser des siestes de courte durée et se reposer dans un fauteuil en position allongée ou assise permet de limiter la durée du sommeil.

Garder une activité physique adaptée
Pourquoi il est important d'avoir une activité physique sous traitement ITK ?
Tuto exercices physiques sous traitement ITK
L’activité physique a un effet positif sur le moral.
Alterner activité physique et repos a souvent des effets bénéfiques sur la fatigue.
Quand cela est possible, des exercices modérés, mais réguliers et quotidiens (1/2 heure/j) comme la marche, la bicyclette, des exercices de gymnastique… peuvent diminuer le stress et la fatigue.


Activité physique
et cancer
TÉLÉCHARGER


Diététique
Une alimentation adaptée aide à diminuer la fatigue, à maintenir son poids, à mieux supporter la maladie et les traitements :

Mangez sainement.
Buvez régulièrement de l’eau au cours de la journée.
Lors d’épisodes de fatigue très importants, optez pour des repas riches en énergie.

Le diététicien prend en charge tous les problèmes de nutrition en rapport avec le cancer et ses traitements.


DIARRHÉE

La diarrhée est un effet indésirable fréquent chez les patients traités pour le cancer.

Ce symptôme qui traduit une toxicité digestive se définit par une exonération abondante des selles. Parmi les facteurs responsables de ce trouble intestinal figurent le cancer lui-même et l’action de certains traitements (chimiothérapies, thérapies ciblées).

La diarrhée peut survenir n’importe quand pendant votre traitement. Qu’elle soit provoquée par la maladie ou par le traitement, la diarrhée doit être prise en charge. Elle s’estompe généralement après la prise de traitements antidiarrhéiques classiques.

Vous pouvez vous reporter à la notice de votre traitement anticancéreux pour plus d'informations et connaitre les autres effets indésirables possibles de votre traitement.

Conseils hygiéno-diététiques
Lorsque l’on est sujet à des épisodes de diarrhée, il est important de boire régulièrement
(2 litres par jour minimum) afin d’éviter une déshydratation :
Eau de riz + citron ou vanille.
Bouillon de légumes ou de fruits (produit du filtrage d’une préparation cuite dans l’eau pendant au moins 1 heure).
Tisanes, infusions, décoctions.
Remplacer le lait par du lait pauvre en lactose.

Privilégiez les aliments pauvres en fibres :
Riz blanc, tapioca, semoule, vermicelle.
Légumes et fruits riches en pectines : pommes cuites ou râpées, carottes cuites, bananes mûres.
Viandes et poissons maigres cuits sans matière grasse.
Gelée de pommes ou de coings.
Beurre cru, fromage à pâtes dures (emmental, gruyère, gouda, edam...).


Exemple de menu


Petit déjeuner
Thé léger
Biscottes normales
Gelée de coings

Déjeuner
Poisson court-bouillon
Riz + beurre + gruyère
Flan au lait délactosé
Banane bien mûre
Biscottes

Goûter
Bouillon de fruits lié à l'amidon de tapioca ou entremet délactosé
Dîner
Jambon dégraissé
Coquillettes + beurre/gruyère
Compote pommes/coings



Aliments à éviter ou à supprimer
Son, céréales complètes, tous les fruits et légumes crus, certains légumes riches en fibres cuits (épinards, tomates, choux, oignons, salsifis, champignons, poireaux…), pruneaux, légumes secs (lentilles, flageolets…), lait et certains produits laitiers (laitages aux fruits, fromages à goût fort…), boissons gazeuses, jus d’orange, café, fritures, graisses cuites.
Aliments riches en sel ou en sucre.
Boissons glacées.
Évitez les gros repas, préférez faire plusieurs petits repas pendant la journée.



En pratique
Ne renoncez pas à réaliser les activités quotidiennes à cause de la diarrhée.
Assurez-vous de la proximité des toilettes notamment sur de longs trajets.

Il est important de modifier son alimentation et de boire abondamment en petites quantités répétées.



Traitement médicamenteux
Un traitement antidiarrhéique peut être instauré par votre équipe soignante pour traiter votre diarrhée.

Précisez à votre médecin vos autres traitements en cours afin d’éviter les interactions médicamenteuses.



RETROUVEZ
MON QUOTIDIEN
EN FICHES





Fiche hygiène de
vie et cancer
TÉLÉCHARGER
Fiche problèmes
cutanés en oncologie
TÉLÉCHARGER
Fiche hypertension artérielle
TÉLÉCHARGER

Fiche fatigue
TÉLÉCHARGER
Fiche diarrhée
TÉLÉCHARGER